Joshu Genku
Welcome
 

8e Exposition à BAUDOT en 2021

 
La Flandre m’a appris à me taire. 
La France m’a appris à bavarder. 
Le temps de la corona m’a appris le silence : un royaume qui est encore à explorer, plein de perles de secrets et de mystères derrière les coulisses du stress, du boucan et du blablabla. Continuellement la même non-vibration, vibration zéro, pas d’opposition, pas d’hostilité, pas de rancunes, pas de vetos, pas d’egos qui se battent. Plus personne n’a raison ou pas raison car le silence est égal à lui-même : uniformément silencieux. 
Intemporel dans le temps, sans masse dans la matière, démesurément tranquille. Invitant, magnétisant, hypnotisant presque ton âme agitée. L’art est la porte principale vers ce silence. Ta palette donne ses dons. La toile blanche se tait. L’inspiration court le long de ces lignes de silence, sur la voie d’une perspective. Pas d’applaudissements, même pas de murmures, pas besoin de rédaction ni de journalisme. Le « je » s’étouffe dans son vieux vomi. La lumière gagne finalement, grandiose, triomphante, céleste. Seul un ange comprend cette atmosphère et se tait, solidaire. 

Je suis né à nouveau dans cet œuf de silence. Seule ma chouette regarde et trouve que c’est bien. Cela va être une brillante année créative. Je frissonne à cette idée. Ah Dieu, qui aurait jamais pensé qu’il y avait encore de l’espoir ? « Moi », chuchote un vent secret le long de la digue. Avec mon silence, j’ai quand même toujours raison. Les voix autour de moi se taisent. Les egos s’en fichent. Alors il vaut mieux que moi aussi je me taise pour de bon, que je ne me dispute plus jamais, mais qu’heureusement, dans les profondeurs de mon cœur, je reste moi-même. 



 Celui qui veut trouver ce calme pourra certainement le trouver à l'Hôtel Baudot. 


La mission se poursuit en 2021.
Ceux qui souhaitent rester informés sur mon art peuvent contacter
le Muzeum Joshu Genku en Belgique
ou
l'exposition de mes oeuvres à l'Hôtel Baudot à Eaux-Chaudes


Si vous avez besoin d'autres informations sur l'art, vous pouvez contacter Adrien Maes